Types de pose de parquet

Sommaire

La pose de parquet est accessible à tous, bien que parfois très technique. Le tableau ci-dessous vous permettra de comparer les différents types de pose de parquet (clouée, collée ou flottante).

Comparatif des 3 types de poses de parquet

Si vous souhaitez réaliser vous-même la pose de votre parquet, il est indispensable de bien vous renseigner sur les règles à suivre et normes à respecter. Le bois est en effet un matériau vivant qui bouge.

Les dommages souvent constatés après la pose d'un parquet sont la majeure partie du temps liés à un problème de technique de pose et la garantie fabricant du produit ne peut pas être engagée.

Chaque type de pose est encadré par son document technique unifié (DTU), précisant toutes les règles à respecter. 

Comparatif des 3 types de pose de parquet
  Clouée Collée Flottante
Support
  • Sur solives (à l'étage)
  • Sur lambourdes clouées sur solives (rez-de-chaussée)
  • Sur lambourdes flottantes sur chape de ciment (confort acoustique)
  • Sur lambourdes fixées sur dalles de béton
  • Sur un support continu (panneaux d'agglomération, contreplaqué...)
  • Sur chape flottante
  • Sur chape rapportée
  • Sur béton surfacé
  • Sur panneaux contre-plaqués ou de particules
  • Sur ancien revêtement
  • Sur plancher ou faux plancher de panneaux de bois reconstitués
  • Sur béton surfacé ou avec une charge
DTU 51.1 51.2 51.11
Compatible chauffage-sol À proscrire Oui Inadéquate mais pas impossible
Faire soi-même ? Si vous avez d'excellentes connaissances en bricolage Si vous êtes assez bon bricoleur À la portée de tous les bricoleurs
Divers Permet le passage de câbles et l'installation de panneaux isolants Tous les parquets peuvent être collés, contrecollés ou massifs Aujourd'hui, grâce au système de clips, la pose flottante représente 50 % des ventes, mais ne concerne que les parquets contrecollés et les sols stratifiés. On ne peut en aucun cas poser un parquet massif flottant. 

 

Zoom sur les 3 types de poses de parquet

Les trois options de pose de parquet qui s'offrent à vous comportent chacun des avantages et des inconvénients. En fonction de l'endroit où vous désirez effectuer la pose du parquet et le type de parquet choisi, vous n'aurez peut-être pas le choix.

Particularité de la pose de parquet cloué

La pose de parquet cloué est recommandée à l'étage sur solives ou lambourdes et pour du parquet massif.

Elle est aujourd'hui très rare en logement neuf, mais idéale pour le remplacement des parquets massifs déjà cloués. Il n'y aura pas de travail contraignant pour re-créer un support apte à recevoir du parquet (chape).

Attention : pour clouer un bois massif ou contrecollé, le parquet doit présenter une épaisseur minimum de 20 mm.

Particularité de la pose de parquet collé

La pose de parquet collé est obligatoire sur un plancher chauffant, même pour un parquet contrecollé. Cela permet une bonne conductivité thermique. 

Tous les parquets peuvent être collés, c'est d'ailleurs le type de pose le plus répandu aujourd'hui. 

À noter : veillez à utiliser les bonnes colles et surtout la bonne consommation au m². Un parquet massif qui manque de colle subira des dommages.

Particularité de la pose de parquet flottant

La pose de parquet flottant, si vous désirez un sol stratifié, est la seule option possible.

Vous trouverez des parquets contrecollés équipés de systèmes d'assemblage clic qui facilitent nettement la pose flottante.  Attention cependant, les contrecollés, notamment haut de gamme, se présentent encore comme les parquets massifs, c'est-à-dire en rainure et languette ; la pose flottante se fait alors par encollage de la languette. 

Notre conseil : n'oubliez surtout pas la sous-couche, obligatoire pour toute pose flottante d'un parquet ou d'un revêtement de sol stratifié. 

Aussi dans la rubrique :

Choisir une pose de parquet

Sommaire

Quel motif de pose de parquet choisir ?

Motifs de pose de parquet

Ces pros peuvent vous aider