Ragréer un parquet en bois

Sommaire

Ragréer un parquet en bois consiste à niveler la totalité de sa surface avant de poser un revêtement dessus, du type moquette, carrelage, lino...

  • Si les défauts de planéité (trous, fissures, creux, etc.) sont très localisés, il n’est pas nécessaire de faire un ragréage. Il suffit de boucher les trous avec de la pâte à bois.
  • Si votre sol présente des défauts de planéité sur de grandes surfaces, un ragréage s’impose.

Il est courant de ragréer un sol en ciment, mais on peut également procéder au ragréage d’un parquet. La technique de ragréage est la même, mais pour un parquet en bois, on utilise un mortier de ragréage fibré.

1. Avant de ragréer un parquet en bois

Évaluer la planéité du parquet en bois

Pour savoir si le parquet nécessite un ragréage:

  • Mettez-vous l’œil au raz du sol à différents endroits de la pièce et regardez. Repérez les irrégularités au niveau du parquet (creux, fissures, lattes décollées...).
  • Posez une règle de 2m sur à différent endroits du parquet. Si le dénivellement (l’espace entre la règle et le parquet) ne dépasse pas 7mm sous la règle, il n’est pas nécessaire de faire un ragréage. Bouchez les trous et les fissures avec de la pâte à bois.

On ne procède au ragréage d’un parquet en bois que si les irrégularités sont supérieures à 7mm, sur des surfaces importantes.

Préparez et nettoyez le parquet en bois

Avant de ragréer le plancher:

  • Clouez les lattes qui bougent. Bouchez les fentes avec de la pâte à bois.
  • Enlevez et remplacez les clous qui dépassent.
  • Poncez le sol et passez l’aspirateur pour le débarrasser de la poussière.
  • Vérifiez que la sous-face des lames du parquet reste ventilée pour ne pas qu’elle pourrisse

En cas d’humidité du parquet

Avant de procéder au ragréage du parquet, il peut être utile faire appel à un professionnel qui fera le diagnostic de votre parquet.

Il déterminera:

  • Le risque que le parquet se déforme à cause de l’humidité du mortier de ragréage.
  • Le risque que le parquet pourrisse s’il est étouffé par le ragréage. En effet, la surface interne des lames de bois du parquet doit rester ventilée.

Ne ragréez jamais un sol humide. Si besoin, traitez les causes de l’humidité du parquet en bois avant de procéder à son ragréage.

2. Préparez le mortier de ragréage fibré

Le mortier de ragréage fibré est vendu sous forme de poudre à gâcher dans de l’eau.

Ce mortier est autolissant, il est facile à appliquer car il s’étale de lui-même. Pour préparer le mortier de ragréage fibré :

  • Dans une auge ou un sceau de maçon, mélangez du mortier et de l’eau en respectant les proportions indiquées sur l’emballage.
  • Mélangez l’eau et le mortier à l’aide d’un malaxeur ou d’une perceuse équipée d’un fouet électrique. Réglez le malaxeur électrique ou la perceuse sur une vitesse lente.
  • Le mélange obtenu doit être homogène et fluide sans pour autant être trop liquide.
  • Laissez reposer le mélange 2 minutes.

3. Versez le mortier de ragréage fibré sur le parquet

Une fois que vous avez préparez le mélange et que vous l’avez laissé reposé. Versez et étalez-le sur le sol par zones successives.

Commencez par le côté opposé à la porte et finissez au niveau de la porte pour pouvoir sortir.

4. Étalez le mortier de ragréage sur le parquet

Le mortier de ragréage fibré est facile à étaler car il est autolissant. Une fois que vous l’avez versé sur le sol :

  • Répartissez le mortier à l’aide d’une taloche lisseuse, qu’on appelle également flamande.
  • Faites des mouvements horizontaux de droite à gauche et de gauche à droite pour étaler le mortier. Le but est d’obtenir une couche de 30 mm d’épaisseur.
  • Laissez sécher le mortier, une fois posé, le temps indiqué sur l’emballage, sans l’exposer aux courants d’air ou à la chaleur.
  • Une fois le mortier de ragréage sec, attendez 3 jours avant de poser un nouveau revêtement de sol.

Conseil : si après séchage la surface présente de légères irrégularités, poncez le sol. Si les inégalités sont importantes, posez une seconde couche de mortier autolissant, en procédant de la même façon que pour la première couche.

Ces pros peuvent vous aider