Finitions de style de parquet

Sommaire

Le parquet est un matériau noble et traditionnel, que l’on utilise depuis des siècles. Grâce à des technologies industrielles adaptées, on peut aujourd'hui donner un grand nombre de textures différentes aux parquets, textures qui font ressortir leurs caractéristiques naturelles. Ajoutées au grand nombre de couleurs disponibles grâce aux huiles et aux vernis, ces nouvelles textures permettent d’ouvrir le champ à de nouvelles idées déco avec ce matériau indémodable : fini le parquet lisse et brillant, on le structure à souhait !

Remarque : ces textures concernent plutôt les parquets en chêne, et principalement les parquets finis en usine, les plus couramment vendus.

Finitions de style de parquet les plus courantes

Parquet brossé

C’est la finition la plus courante et la plus facile pour l’industriel.

On frotte les lames de parquets avec des brosses métalliques pour faire ressortir la fibre du bois. La texture des lames devient alors irrégulière au toucher.

La texture brossée d’un parquet convient parfaitement aux passages importants, car grâce au brossage le parquet est moins sensible aux rayures, ou du moins celles-ci sont beaucoup moins visibles que sur un parquet lisse !

Parquet cérusé

La texture cérusée commence par un brossage plus ou moins fort selon l’aspect que l’on souhaite obtenir. On applique ensuite une pâte colorée spéciale, qui va s’insérer dans tous les pores ouverts du parquet en chêne.

La céruse est souvent blanche, mais on voit de plus en plus de nouvelles couleurs (gris notamment ou noir).

On va ensuite venir finir le parquet avec la couleur souhaitée, qui va venir autour de la céruse.

Attention : cette opération n’est pas réalisable sans expérience ; seul un parqueteur avisé pourra la réaliser correctement si vous souhaitez la réaliser sur place.

 

Parquet raboté

Pour dire les choses clairement, avec cette finition, on va « tordre » la lame de parquet pour faire ressortir au maximum les caractéristiques du bois, comme le veinage ou les nœuds.

Au toucher, la lame présentera des petites vagues de surface ; le parquet ne sera pas lisse.

On applique ensuite une huile ou un vernis à la teinte souhaitée.

Parquet sablé

En jetant du sable à haute pression sur les lames de parquet, on élimine toutes les parties tendres.

Le parquet devient alors très rugueux au toucher, d’où une texture très « brute ».

On applique ensuite une huile ou un vernis à la teinte souhaitée.

Parquet vieilli

Il s’agit de l’option texture vintage ! On peut en effet acheter des parquets neufs aujourd’hui, mais qui ont l’air vieux !

On les martèle, en général sur les bords, pour casser toutes les arêtes, mais on peut également marteler l’ensemble des lames, comme si le parquet avait reçu des coups.

En d'autres termes, on le fabrique usé !

Parquet scié

Le parquet va obtenir une texture très particulière au toucher avec ce procédé. On va scier la surface de manière mécanique. Des traits plus ou moins forts et plus ou moins réguliers seront présents sur chaque lame de parquet.

Le parquet ne sera plus du tout lisse, plutôt très rugueux et on sent très bien cette texture particulière si on marche dessus pieds nus !

Avec cette finition, les couleurs sont très nombreuses.

Autres finitions de style de parquet

On peut également traiter les lames de parquet en usine pour obtenir d’autres textures :

  • On peut le carboniser au chalumeau.
  • On peut le modifier thermiquement : on le passe au four, et il prend ainsi une teinte homogène dans toute son épaisseur. On conserve ainsi sa couleur, même en le ponçant.

Important : ces finitions de textures sont toutes difficilement réalisables sur place, il vaut mieux acheter des parquets finis directement en usine et prêts à poser pour toutes ces textures. Elles sont possibles aussi bien sur un parquet massif que sur un contrecollé. Il faut aussi savoir que certains spécialistes récupèrent des parquets anciens pour les retravailler et les « re-finir », en vue d'un rendu exceptionnel.

Ces pros peuvent vous aider